On veut du Queer!

Les Ragnoutaz : les ménagères hystéro de nos menstrues

In Music&Autres Vogueries on février 28, 2013 at 7:49
Album

Album

Ragnoutaz: n.f.p Chaleurs et souffrances menstruelles de trois femelles provoquant un comportement hysterico-electro-punk hors-propos. Ety : du vieux norrois « Raggh Njout Aaaaahhhhh » Lit. « ça va saigner!! » Cri poussé par les femmes vikings pour faire peur à l’ennemi. Dixit les principales intéressées sur leur site. Creusons.

Je n’en ai jamais parlé alors qu’elles sont bloody ouf. Je répare cet oubli sur le champs, avec un poil de contrition. Leur programme réside dans le titre de leur EP: There will be blood. Autrement dit, pour les anglophobes angoissés : du sang, du sang, du sang, un peu de cul. Et du sang. Leur oriflamme : un tampon. Leur ramdam : du punk, du rock et de l’électro. Nous aurions presque envie de leur délivrer un titre à particule, quelque chose de l’ordre de l’hémorroïde-comique, les Queens du Barouf de la Touffe par exemple. Et maintenant qu’elles ont sorti leur premier EP, on s’attend bien à ce que le flux musical coule sans discontinuer.

La dissert anti-pédégouines des branlots de la République

In Actu'elles on novembre 10, 2012 at 11:34

J’ai corrigé les copies sur le mariage pédégouine des gentils petits écoliers de la République française (petite Marine Le Pen, petit Jean-François Copé, petit Mgr Barbarin, petit Serge Dassault et consorts), et j’ai le regret de dire que ce sont des merdes absolues. Ces raisonnements foireux révèlent que les forces conservatrices dominantes s’accrochent aux branches pour justifier une position bancale. Elles n’ont plus le monopole du savoir, alors elles sortent les violons, et ce faisant, nous prennent pour des braves cons.

Il y a encore quelques semaines, la crétinerie des punaises de sacristie, des droitistes durs et des méchants fachos provoquait chez moi un amusement de bon ton. Oui bon, me disais-je, ils sont un peu limités et d’une mauvaise foi à la limite de l’arriération mentale, mais ce ne sont pas des mauvais bougres*. Il faut leur pardonner, ils sont un peu effrayés les petiots, et c’est bien compréhensible. Courbettes, comprenette, indulgence face à ces réactions somme toute profondément humaines à la perspective du changement: rétraction, angoisse, sentiment d’insécurité. Effectivement, le débat est nécessaire me disais-je in petto, rassurons les anxieux. Bref, la brave conne quoi.

I don’t give a shit about your opinion

In Actu'elles on octobre 1, 2012 at 12:05

Un référendum sur le mariage pour tous, la Boutin veut un référendum. Petit florilège des arguments qu’on nous sert sans aucune espèce de honte intellectuelle, et auxquels il faut quand même prendre le temps de répondre. 

Première précision, avant que l’on m’accuse de taper avec trop de subjectivité : oui, je reprends les arguments des cathos, mais ce n’est pas du tout par haine appuyée à leur égard, et je suis bien consciente qu’ils ne sont pas les seuls à manifester leurs désapprobation face au mariage entre couples de même sexe. Seulement, c’est eux que l’on entend le plus, fourrant leur nez dans des affaires pour lesquelles par ailleurs on ne demande absolument pas leur avis. Le mariage civil n’a que faire des commentaires des culs-bénits et autres tartufes contemporains.