On veut du Queer!

Luce, son album, et mon interprétation

In Music&Autres Vogueries on juin 21, 2011 at 6:27

L’album de l’adorable, de la funky, de la fantasque, de la loufoque, de la flashy, de la rouge, de la rose, de la jolie Luce, est sorti aujourd’hui. Il s’intitule Première phalange, en référence à l’estampille apposée comme une empreinte digitale à ses chansons, et cet album.

L’été noir m’évoque le rythme un peu haché des chansons de Zaza Fournier; Manger du sable est un poil rock, avec des paroles croquantes de vie (« Entre mes cuisses, y’a plus d’envie »); J’Me Fume à des accents de Vanessa Paradis; La Machine, un tantinet régressif, me plaît moins.

Happée Coulée, c’est le morceaux aux influences électro, au rythme un peu pulsé et aux paroles rappelant l’univers de la nuit  (« Je suis dépossédée du tempo de mes nuits/ avant je mouvais minimum hystérie/ soleil levant devant, je vis moins électrique/ axée sur le moi-même »); Le morceaux SM et sensuel est à chercher du coté de la Fessée; Pour la tristesse, s’abandonner à la Symphonie d’Alzheimer.

On adore entendre la voix douce de Luce chanter Elise, réclamer le retour de sa bien aimée avec jurons et contradictions. C’est incontestablement la chanson qui plaira aux dykes sensibles et fleurs bleues. Peut-être un joli, mais habilement détourné, hommage A la lettre à Elise (?) de Beethoven.

Enfin, la touche lesbienne ultime, la cerise sur le gâteau, reste le troisième morceau…Comment vous l’interprétez vous La reine des moules?😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :